COCAN 2025 : On se moque de qui!

Bonjour l’ėchec! Le rêve risque de devenir un véritable cauchemar! Ce pays est vraiment mal barré. Des années passent, mais on a l’impression qu’on veut rester dans ce tohu-bohu. En terme clair, les mêmes causes continuent toujours à produire les mêmes effets. Le lundi soir 11 Mars 2019, sur la télėvision nationale, un arrêté du Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana nommait des cadres pour meubler le tout nouveau bureau du COCAN 2025 (Comitė d’organisation de la coupe d’Afrique des nations de football), composé de 23 membres.

Qu’il soit dit, entendu, et écrit, les observateurs du football national, ont accueilli cette nouvelle avec beaucoup de pincements au coeur, de regrets et de tristesse. Parce que tout simplement dans ce fameux comité, il y a des personnes qui devraient pas y être et ne pourront absolument rien faire pour mener à bon port les différentes activitės de la prochaine CAN dans notre pays. Comme le dirait l’autre, si vous mettez un lot d’arachides dans votre bouche, s’il y a une arachide pourrie dedans, le reste sera contaminé, et vous serez obligé de tout vomir. Alors, sans être contre l’intérět de personne, mais soucieux du développement du sport roi et de son avenir, dans ce bureau, un nom et un prénom ne devraient pas être là.

Il s’agit de l’ancien secrėtaire gėnėral de la Fėguifoot, M. Ibrahima Blasco Barry. Tout le monde connaît son sale histoire et son sale passé dans la gestion de notre football. Sa nomination est vraiment inadmissible. Qu’on arrête un peu, qu’on respecte ce peuple footballistique de Guinėe. N’ y a t-il pas de cadres en Guinée? Il y’en a å gogo et ça ne finit pas. Les gens sont aveugles ou bien ils sont dans la jungle où tout est permis? On est quand même dans un État qui est régi par les lois, les principes et les rěglements.

Alors, quelques individus, une minorité ne peut décider le sort de toute une nation en outre passant ou violant tout cela. Qu’il soit expliqué clairement. Sous le contrôle des hommes de droit , la mise en place de ce COCAN est nul et non avenu. Parce que l’ancien secrétaire général de notre institution footballistique ne doit pas y figurer, il est dans les mains de la justice guinéenne, pour le détournement dans un premier temps de plus de 28 milliards de nos francs, appartenant à l’Etat. Il serait ėgalement le cerveau de tous les autres détournements et la mauvaise gestion du football guinėen ces 15 derniěres annėes.

Dans un autre rėgistre, bien des observateurs estiment que cette nomination de Blasco Barry, est savamment orchestré par des esprits malins,cachés dans l’ombre, qui seraient dans ou proches de la Féguifoot et du ministère des sports de la culture et du patrimoine historique, pour satisfaire leur sale besogne. Qu’on soit responsable et d’être au moins conséquent. D’autres sont allés plus loin. Ils parlent de deal dans cette nomination et font un lien entre elle et le procès de détournements dans le football en arrêt depuis des semaines à Conakry. Ils pensent que c’est un décret du Président de la Rėpublique Alpha Condé qui devrait nommer les membres du COCAN mais si vous voyez que c’est un arrëtė du Premier ministre Kassory Fofana qui l’a emportė, ça veut tout dire. Tout le monde connaît les liens entre le PM et l’ancien prėsident de la Fėguifoot Salifou Super V Camara dont sa libėration ne serait qu’une question de jour. Si tous ces scénarios sont infondės, M. Salifou Super V doit monter au créneau, pour démonter ce qu’on appellerait une parodie de justice et un deux poids, deux mesures. Et lui, et Blasco Barry ne devraient plus appartenir à quelconque entité sportive et d’autres, parce qu’ils ont trahi la confiance du peuple de Guinée.

D’aucuns disent que ce COCAN est une foutaise et une insulte pour toute la Guinėe. De tout ce qui précède, selon nos sources, des voix dont des membres dudit COCAN se sont levėes pour dénoncer cet état de fait, et exprimer leur mėcontentement vis å vis de cet arrêté bidon et coquille vide. Qui a dit que la victoire a beaucoup de parrains, et que la défaite est orphėline.

Ce qui est dommageable, c’est que dans la composition dudit comitė, ceux là qui se sont donnės corps et āmes et seraient même à la base du projet,plus certaines personnes ressources valables de la Féguifoot et du département de tutelle, ont étė tout simplement oubliés, peut-être délibérément, au détriment des opportunistes. Vous connaissez certainement le reste…Cependant, quoi qu’on dise et qu’on fasse, en attendant que les choses se “normalisent” les populations doivent continuer å se mobiliser contre cet arrêté afin que la vėritė triomphe. Ce qui se devrait maintenant est que ce comité devrait être dissout sans délai, sinon les instances mondiales de football prendront les décisions qui s’imposent. Au grand dam des millions de guinėens qui aiment tant leur pays et leurs équipes nationales.

Pour clore ce ridicule chapitre, nous pouvons dire que le football guinėen n’est pas guéri de sa maladie, il continue sa descente aux enfers de la plus belle des manières. C’est quoi ça encore! Ce COCAN qui nous cale. Pauvre de nous!

BANF Baga

Nfamara Bangoura

Nfamara Bangoura

Mr Bangoura Nfamara est journaliste sportif et Rédacteur en Chef du site Stade28.com. La Rédaction :+224622376060

Laissez un Commentaire

Laissez un Commentaire (0)

Leave a Response

Laissez un Commentaire (0)

Specify a Disqus shortname at Social Comments options page in admin panel