Dossier de la Feguifoot au TAS. Paul Put saisit l’institution : Arrêt de mort pour Amadou Diaby !

Pendant que les Guinéens ont les yeux rivés sur cette rocambolesque affaire, l’ancien sélectionneur du Syli national Paul Put a saisi le TAS le 04 mars 2020 en payant le reliquat de sa caution qui l’admettrait à faire valoir ses droits devant la plus haute instance du football mondial. C’est chose faite désormais !

Ecarté du procès de Amadou Diaby au TAS, pour des raisons inavouées, Paul Put s’est finalement rendu compte du « piège» que lui aurait tendu la Féguifoot à ne pas vouloir se présenter devant les juridictions du TAS. Une grosse bêtise qui risque de lui coûter de la quinine.

Dans la décision concernant Amadou Diaby, le Belge Paul Put pourrait être frappé. D’où sa crainte, suivie de sa plainte contre Amadou Diaby qui aura fort à faire face à cette accusation de l’ex sélectionneur du Syli national, Paul Put. Ce dernier, comme on le sait, a accusé le premier vice-président Amadou Diaby de prélever 10% de son salaire.

Son rapport dénonçant le « banditisme » de Amadou Diaby est éloquent et fort de ses preuves, ce dernier sera doublement frappé par le TAS.

Selon Paul Put, qui s’étonne de la tournure que prend cette affaire : c’est lui qui a été victime d’arnaque, d’escroquerie de la part d’un dirigeant de Football. Sur son salaire mensuel, il payait 10% à Amadou Diaby à travers une agence de football appelée ‘’foot management’’ basé à Abidjan, soutien mordicus le belge Put.

Lors de son passage devant la commission d’éthique de la féguifoot, Paul Put apporté des preuves irréfutables de son accusation contre Amadou Diaby. Des documents bancaires, aux éléments sonores en passant par des transferts d’argent qui sont passés dans un premier temps à Bamako puis à Abidjan, où un certain Dembélé a échangé avec le truand Diaby. Tous ces éléments ont été mis à la disposition du TAS qui a entendu les parties dans ce dossier.

Et contre toute attente, voilà que l’ex numéro 2 de la Feguifoot est rattrapé par son passé. Son principal accusateur Paul Put le maintient à la barre pour les mêmes faits, ceux reprochés par la commission d’éthique de la Feguifoot et qui l’avait condamné à 5 ans ferme d’inactivité dans le monde du football en Guinée.

Pour une seconde fois, Amadou Diaby va se défendre, se justifier à nouveau face à celui qui l’accuse avec preuve à l’appui d’avoir pris à chaque fin de mois 10% sur son salaire.

Ce dossier rebondit au TAS, au moment même où on attend le premier verdict du TAS, concernant Amadou Diaby qui affirme partout à Paris qu’il remportera le jugement.

Paul Put, fort de ses documents et enregistrements sonores, est désormais apte à aller enfoncer Amadou Diaby . Vu la tournure que prend cette affaire, Paul Put compte tout déballer au TAS.

LU QUELQUE PART

Marif YOULA

Marif YOULA

Mr Youla Marif est journaliste sportif et Administrateur Général du site Stade28.com. La Redaction :+224622376060

Laissez un Commentaire

Laissez un Commentaire (0)

Leave a Response

Laissez un Commentaire (0)

Specify a Disqus shortname at Social Comments options page in admin panel