FeguiFoot : Qui a droit à la parole ?

En match amical de la journée FIFA, Zone Afrique, le Syli de Guinée est parvenu au bout des lions indomptables du Cameroun (2-1) à Bruxelles (Belgique).Une première défaite concédée par les hommes d’Hugo BROSS depuis son sacre à la CAN précédente au Gabon.

Coté guinéen, l’histoire remonte depuis 1979 sans vaincre le Cameroun. Cette prestation du Syli national en battant le champion d’Afrique rassure plus d’un et cela commence lui réconcilier avec ses fans du ballon rond guinéen. Ce résultat qui s’inscrit en termes de bilan de la nouvelle équipe de la fédération guinéenne de football à un mois jour pour jour de leur élection, est salué par tout le monde. Même si, il reste encore beaucoup d’imperfections à corriger dans l’effectif de Kanfory Lapé BANGOURA avant d’affronter la Cote d’Ivoire au mois de Juin 2017 au compte de la première journée des eliminatoires de la CAN 2019.

Au delà de cette bonne performance, force est de reconnaitre que certains comportements de quelques membres du Comité exécutif font couler beaucoup d’encre et de salive. Il s’agit de la reprise de certaines veilles habitudes à travers leurs sorties anarchiques dans les medias, le constat à ce niveau reste très amer et fait douter les gens sur le profil du véritable communicateur de cette institution, ces personnes usurpent le pouvoir du président sans être autorisé ou désigné, pour une communication fédérale

Plus grave, ils utilisent le ‘’MOI’’ égoïste, de ‘’GRACE A MOI’’, dans leurs communications .Pour bien des gens, ces propos amènent le désordre et sont à la base de toute déstabilisation d’une entité donnée. Pourtant, la réussite d’une institution dépend de toute une équipe avec le slogan ‘’NOUS’’, dans toutes les déclarations en faveur de l’organisation. Donc, il faudrait que ces façons de faire qui veulent rejaillir prennent fin, comme l’on a constaté pendant ces deux matchs amicaux du syli. Alors comme le dit un dicton, il n’y a pas deux capitaines dans un même bateau, sinon le bateau risque d’être noyer

Pour palier à tout cela, à mon avis, seul le président doit officiellement la parole pour se prononcer au nom de la fédération guinéenne de football. Alors il est impératif de nommer un porte parole au-delà du bureau de presse pour éviter ses sorties anarchiques à l’image du gouvernement guinéen pour éviter des dérapages ou des propos controversés dans le comité exécutif. Nous croyons fermement que ces remarques permettront au président Mamadou Antonio SOUARE, de relever le grand défi et surtout la confiance que la famille du football lui porte depuis le 28 Février 2017 dernier.

Nous y veillons et reviendrons !!!!!!!!
Marif YOULA

622376060
youlamarif00@gmail.com

La Redaction +224622376060

La Redaction +224622376060

*sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles du stade28.com, même partielle ,est strictement interdite . Tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires. Pour toute information: info@stade28.com

Laissez un Commentaire

Laissez un Commentaire (0)

Leave a Response

Laissez un Commentaire (0)

Specify a Disqus shortname at Social Comments options page in admin panel