La Guinée en finale : Le dynamisme d’une équipe au service du foot

C’est un exploit sans doute qui vient s’inscrire dans les annales du football guinéen, le syli cadet est qualifié pour la finale de la CAN de sa catégorie en 13ème édition du côté de la Tanzanie, au bout du suspense.
Les hommes de Maleah Camara ont obtenu leur ticket de qualification au dépend du Nigeria après un longue série de tir aux buts (10. 9), un moment d’intense émotion et inoubliable pour tous les amoureux de cuir rond, en vainquant le signe indien. Il y a de cela 18 ans la Guinée avait atteint ce stade de la compétition sous l’ère Salif Camara super avec à la tête de l’équipe l’entraîneur Mandjou Diallo au Seychelles. Mais pour mauvaise gestion de la Feguifoot d’alors, le président de la république à l’époque avait décidé de suspendre du président d’alors Salif Camara Super V, ce qui avait été considéré par la FIFA d’ingérence politique de le football, du coût notre pays ne jouera pas cette finale et rentrera bredouille sans aucun trophée à la maison.
Des années passées, aujourd’hui le football guinéen est en train de renaître de ses cendres depuis l’arrivée d’une équipe dynamique à la tête de l’instance dirigeante de notre football, grâce à cette équipe, nos équipes nationales sont sur le bon chemin, des résultats probants dans pratiquement toutes les catégories.
MALEAH CAMARA LE CHOIX RÉFLÉCHIT PAR LA DIRECTION TECHNIQUE NATIONALE.
Personne ne pouvait imaginer que cet entraîneur allait créer cette sensation chez tous les guinéens, pourtant un choix beaucoup critiqué, vu son parcours trop maigre sur le plan national, seulement une saison passée en ligue 1 ce qu’il était en manque de maturité dans le monde professionnel.
En revanche, Maleah possédait dejà une réserve importante de pépinière de jeunes talents qui encadrent depuis des années. C’est pourquoi la direction technique national ce département technique important de la fédération guinéenne de football.
LA BONNE POLITIQUE POUR UNE MEILLEURE GESTION DU FOOTBALL GUINÉEN.
Engagé et déterminé d’amener plus loin notre idéal commun qui n’est autre que le ballon rond , l’unique élément qui rassemble les guinéens avec un seulement mot le syli. Depuis son élection, le président de l’appareil dirigeant du football guinéen à l’occurrence MAMADOU ANTONIO SOUARE, a entrepris des réformes avec son équipe de solidifier d’avance ce domaine qui évoluait avec des résultats en dent de scie. Après deux ans seulement à la tête de cette équipe, les résultats sont en train d’être remarqué par le public sportif et même la

Population tout entière, en attendant les autres catégories dans leur compétition, le syli cadet est en finale pour le bonheur du rouge jeune vert et ce peuple va savourer ce moment d’émotion et de fierté pour tout le monde.

Chronique de Lance KOIVOGUI, journaliste sportif

La Redaction +224622376060

La Redaction +224622376060

*sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles du stade28.com, même partielle ,est strictement interdite . Tout contrevenant s'expose à des poursuites judiciaires. Pour toute information: info@stade28.com

Laissez un Commentaire

Laissez un Commentaire (0)

Leave a Response

Laissez un Commentaire (0)

Specify a Disqus shortname at Social Comments options page in admin panel